L’histoire

Depuis l’Antiquité, Majorque, la plus grande île des Baléares, a connu une histoire mouvementée. Dominée par des nations étrangères, elle devint un royaume indépendant puis définitivement rattachée à l’Espagne.

Histoire de l’île L’ histoire de Majorque est marquée par les nombreuses dominations qui se sont succédé de l’Antiquité jusqu’au milieu du Moyen Âge. Après avoir connu la domination des Carthaginois, elle entra dans l’ histoire romaine puisqu’elle fut conquise par Metellus en 123 av.J.-C. Au Ve siècle après J.-C., les Vandales s’emparèrent de l’île, puis Majorque fut rattachée en 534 à l’Empire byzantin. Au début du Xe siècle, Majorque connut un tournant dans son histoire car elle fut conquise par les musulmans de la dynastie Omeyyade. Les Omeyyades furent ensuite remplacés par les Almoravides, puis par les Almohades, qui gouvernèrent jusqu’en 1229, date à laquelle Jacques Ier d’Aragon arracha Majorque aux musulmans. A la mort de Jacques Ier, en 1276, c’est son fils Jacques II qui récupéra l’île.

L’ histoire de Majorque a été particulièrement marquée par le règne de Jacques II. Pierre III d’Aragon, frère aîné de Jacques II, soumit les Baléares à sa suzeraineté. Les tensions entre les deux frères devenant de plus en plus fortes, Pierre III confisqua Majorque ainsi que le reste de l’archipel. En 1298, Jacques II de Majorque se voit restituer l’île par le successeur de Pierre, Jacques II d’Aragon. Le royaume de Majorque redevient cependant vassal du royaume d’Aragon. L’ histoire de l’île retient particulièrement la politique intérieure opérée par Jacques II. Ce dernier réorganise les institutions en les soumettant au pouvoir royal, réforme le système fiscal et tente d’asseoir son autorité en entreprenant une politique de prestige.

Cathédrale de Palma, vestige de l'histoire de Majorque

Cathédrale de Palma, vestige de l'histoire de Majorque

Ainsi, par ses nombreuses constructions, le roi laissa un important héritage culturel qui n’eut de cesse de rappeler l’ histoire de l’île: outre la cathédrale de Palma et le château de Bellver, qui devient la résidence royale, Jacques II fait construire un somptueux palais, qui fut ensuite légué à l’ordre de saint Bruno, donnant naissance à la Chartreuse de Valldemossa. L’ histoire du royaume de Majorque prend fin à la mort de Jacques III, fils et successeur de Jacques II, en 1349, date à laquelle les rois d’Aragon récupèrent l’île.

L’héritage mixte laissé par l’histoire de Majorque se retrouve dans sa gastronomie. On y retrouve des saveurs arabes, africaines et espagnoles, telles que la « sobrasada artesana » et l' »ensaïmada », deux des spécialités les plus connues. Il fait bon vivre sur l’île et en raison d’une très forte demande, se loger sur Majorque peu revenir relativement cher mais les offres immobilières sont assez nombreuses pour trouver celle qui nous convient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *